Fonds ancien

Le fonds ancien de la Bibliothèque du CESR rassemble près de 3000 imprimés datant du XVIe siècle au XVIIIe siècle. La volonté pluridisciplinaire qui prévaut dans les choix scientifiques du CESR se retrouve dans la composition de ce fonds.

Politique, droit, société :
La philosophie politique y est représentée à travers l'œuvre de Jean Bodin :

  • La République en français (Paris, 1579) et en latin (Francfort, 1641)
  • La Methodus ad facilem historiarum cognitionem (Lyon, 1583, Amsterdam, 1650)
  • La Démonomanie des sorciers en français (Paris, 1580) et en latin (Bâle, 1581)
  • etc.

Des livres juridiques, recueils d'ordonnances et d'arrêts des cours souveraines, coutumiers :

  • Corpus juris civilis (Lyon, 1551)
  • Le premier notaire, le second, et le troisieme et dernier notaire de Jean Papon (Lyon, 1576)
  • etc.

Des ouvrages décrivant les systèmes politiques et sociaux de la plupart des Etats d'Europe et d'Asie comme les fameuses Républiques publiées par les Elzevier.

Le fonds est également riche en chroniques, histoires et biographies :

  • Recherches de la France d’Étienne Pasquier (Paris, 1617)
  • Huomini illustri de Paolo Giovio (Florence, 1554)

Humanisme :
Les représentants majeurs de l’humanisme européen sont présents :

  • Erasme : avec l’édition bâloise des Opera omnia (1540),  Adagia (Paris, 1571, Francfort, 1599),  Exomologesis (Paris, 1534),  Éloge de la folie en latin (Strasbourg, 1523)…
  • Pic de la Mirandole (Bâle, 1572, 1601)
  • Politien (Omnia opera, Venise, 1498)
  • Guillaume Budé présent à la fois comme philologue (Commentarii linguæ græcæ, Bâle, 1556), philosophe (De transitu hellenismi ad christianismum, Paris, 1535) et juriste (Forensia, Paris, 1548)
  • Sebastian Brant avec une édition de la Stultifera navis, illustrée par Stimmer (Bâle, 1572)

Théologie :
On y trouve notamment un exemplaire de la Biblia polyglotta donnée par Plantin à Anvers (1568-1573) et quelques traductions françaises d’inspiration protestante (Lyon, 1564, Genève, 1580, Sedan, 1633) ainsi que l’Institution de Calvin (Genève, 1560).

Œuvres littéraires :
Ronsard (Les Œuvres, Paris, 1623), Marot (Œuvres, Rouen, 1596), Du Bartas (Les Oeuvres poëtiques et chrétiennes, Genève, 1616), Montaigne (les Essais, Paris, 1635, 1669), Du Bellay (l’Hymne au Roy, Paris, 1559), etc.

Histoire des sciences et des techniques, histoire de la médecine :
Citons la présence de nombreux ouvrages consacrés aux sciences et aux techniques, comme ceux :

  • des médecins : Fernel, Fabrizi d’Acquapendente, Paracelse (Genève, 1658) et les Oeuvres d'Ambroise Paré (Lyon, 1633, 1652)
  • des naturalistes : Aldrovandi (Bologne, 1606)
  • des mathématiciens anciens : Euclide (Bâle, 1546)
  • des astronomes médiévaux : Johannes de Sacro Bosco (De sphæra, Lyon, 1607)

C'est aussi dans ce domaine que se trouve quelques-uns des livres illustrés les plus remarquables : De humani corpori fabrica de Vésale (Bâle, 1543), la Bibliotheca anatomica de Daniel Le Clerc et Jean-Jacques Manget (Genève, 1685), les planches du De re metallica d’Agricola (Bâle, 1621).

Architecture :
Parmi les architectes de renom, citons :

  • Alberti (L’architecture et art de bien bastir, en français,  Paris, 1553)
  • Palladio (Les quatre livres de l’architecture, Paris, 1650)
  • Serlio (Tutte l'Opere d'Architettura, Venezia, 1584 ; Il Settimo libro, relié avec le Libro estraordinario, Venezia, 1584)
  • Vignole (Règles des cinq ordres d'architecture, Paris, 1632)
  • Delorme (L’architecture, Paris, 1576)
  • Vitruve (De architectura, Venezia, 1511)
  • etc.

Emblèmes :
L'emblématique occupe également une place privilégiée dont témoignent les Emblemata d'André Alciat (Lyon, 1551 ; Paris, 1583), l'Iconologie de Cesare Ripa et les ouvrages du P. Kircher et du P. Ménestrier.

Dictionnaires :
Parmi les nombreux dictionnaires de ce fonds, signalons l’acquisition de plusieurs éditions du très célèbre Dictionarium… composé par Ambroise Calepin s’échelonnant de 1509 à 1718 dont le succès ne se démentit pas jusqu’à la fin du XVIIIe siècle.

Condition d’accès et de consultation :

La consultation des livres anciens se fait dans la salle de lecture de la bibliothèque, sur remise d’une pièce d'identité. Elle est réservée aux chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants et étudiants de master du CESR. Tout autre personne devra motiver sa demande.

Les photocopies ne sont pas autorisées.

La majeure partie des ouvrages est référencée dans le catalogue du SCD de Tours et plus de 300 sont numérisés et consultables sur le site des Bibliothèques Virtuelles Humanistes.