Vincent Thomas

Titre de la Thèse: Philosophie et amour dans les Enarrationes super psalmos de saint Augustin

Directeur (trice): Christian Trottmann

Discipline: Philosophie

Résumé: 

Saint Augustin, comme philosophe, ne poursuit-il pas en premier lieu une fin pratique ? Or la recherche du bonheur, qui est commune à la plupart des philosophes de son temps et héritée des Grecs, est celle du bien suprême de l’homme, c’est-à-dire du bien de l’âme : c’est une sagesse qui nous fait bien conduire notre vie. Sagesse et bonheur sont donc liés étroitement chez lui : c’est une sagesse béatifiante que tout homme recherche. N’est-ce pas la saveur particulière que prend chez saint Augustin le terme « philosophie » ? La fin de la philosophie serait donc selon lui la possession de la sagesse qui rend l’homme heureux. C’est l’amour d’une sagesse, qui si elle est béatifiante, ne saurait nous être enlevée. Une telle sagesse ne dépasse-t-elle pas l’homme pour s’avérer divine ? Pour Augustin, elle consiste en la possession de Dieu même. Les Enarrationes super psalmos constituent une des œuvres les plus importantes de saint Augustin, ne serait-ce que du point de vue du volume. Il y a travaillé toute sa vie, et à ce titre, elles font partie des ouvrages qui présentent l’état le plus abouti de sa pensée. L’exposé se fait de manière originale pour notre époque, puisque l’occasion en est le commentaire littéral, verset par verset, des 150 psaumes de l’Ancien Testament. Si les psaumes sont des textes révélés, la foi, dans l’enquête qu’y mène saint Augustin, n’y intervient pas à titre de preuve mais plutôt comme l’objet même de cette enquête. La pensée de saint Augustin s’y applique comme raison, c’est-à-dire en cherchant à en découvrir l’intelligence. En effet, le texte révélé peut fournir les prémisses de la preuve : c’est faire œuvre de théologien ; il peut aussi en proposer simplement l’objet : c’est ainsi que saint Augustin fait, également dans les Enarrationes, œuvre de philosophe. Tout au long de son explication des psaumes, au gré de la pensée de leur auteur, saint Augustin expose la recherche nécessaire de la vérité. L’homme, dont le psalmiste est le type, ne doit-il pas l’entreprendre pour atteindre le bonheur auquel il aspire, poussé par un amour irrésistible ? C’est le lien entre philosophie et amour dans les Enarrationes super psalmos que nous voudrions étudier dans ce travail.