Journée d'étude - Nouveaux regards sur les élites en Val de Loire à la Renaissance (XVe-XVIe siècle)

Date: 11 April 2018

Lieu: CESR - Salle Néricault-Destouches

Organisateur : Audrey Pelée de Saint-Maurice, Cyril Cvetkovic et Jérôme Salmon

Documents à télécharger : 
PDF icon AFF-JE-ELITES-2018.pdf
Ouvert au public

Résumé : 

Journée organisée par Audrey Pelée de Saint-Maurice, Cyril Cvetkovic et Jérôme Salmon dans le cadre du Séminaire d’Histoire Politique de Paul-Alexis Mellet.

Depuis plus d’une trentaine d’années, la notion d’élites fait l’objet de profonds renouvellements et constitue désormais un outil de recherche efficace pour donner le reflet d’une société dans toute sa complexité. En effet, l’emploi délicat de ce concept, emprunté à la sociologie politique, demande au préalable d’accepter l’hétérogénéité des réalités sociales auxquelles cette notion peut faire référence, selon l’échelle d’analyse ou les critères retenus pour les définir : élites locales, nationales ou internationales ; élites urbaines ou rurales ; élites aristocratiques, ecclésiastiques, économiques, intellectuelles ; élites masculines ou féminines, etc. Les élites se caractérisent par un système de distinction sociale fondé à la fois sur des réalités socio-économiques (leur « rang » social, leur fortune, leur réseau de relation ou leurs fonctions) mais aussi sur des discours et des représentations, sur des comportements et des pratiques socio-culturelles. Le capital économique, social, culturel et symbolique (P. Bourdieu), que se construisent et se transmettent les élites, leur permet de se donner des contours, de rendre visible leur singularité et de légitimer leur position supérieure dans la société. 

Aux XVe et XVIe siècles, le territoire de l’actuel « Val de Loire » est, en France mais aussi en Europe, un espace de forte concentration d’élites différentes principalement en raison de la présence de la cour royale. Le Val de Loire apparaît donc comme une aire géographique privilégiée pour mettre en évidence différents types et groupes d’élites, leurs caractéristiques, leurs rapports, leurs réseaux de relations, leurs stratégies, leurs mobilités, leurs pratiques socio-culturelles. Cette situation invite également à réfléchir à la façon dont un territoire se transforme et se structure sous l’effet de leur présence.

À travers plusieurs études de cas et une table-ronde finale réunissant les intervenants et l’assistance, cette journée a donc pour objectif de mettre en lumière, dans toute sa diversité, le paysage social des élites en Val de Loire et l’impact de leur présence sur le territoire à la Renaissance.