Conférence de la SACESR : « François Ier, les femmes, le pouvoir et la guerre »

Date: 8 June 2015

Organisateur : Par Monsieur Cédric MICHON, Maître de conférences en histoire moderne à l’université du Maine, Membre de l’Institut Universitaire de France.

Résumé : 

« Le règne de François Ier évoque tout à la fois la charge de Marignan et le désastre de Pavie, Léonard de Vinci et les fastes de Chambord, l’affrontement avec Charles Quint et l’alliance avec Soliman le Magnifique. Mais au-delà de ces images, qui fut vraiment François Ier ?
Fruit de vingt ans de recherches, nourrie d’archives inédites, cette conférence ambitionne de ressusciter les hommes et les femmes de l’une des cours les plus flamboyantes de la Renaissance. Il revisite les théories qui font du roi une marionnette entre les mains de sa mère puis de sa maîtresse. Il fait voir, derrière le colosse sympathique et débonnaire, un souverain autoritaire qui brise parlements, grands féodaux et familiers. Il montre, derrière le luxe des châteaux Renaissance, les rudes campements de chasse ou des campagnes militaires.
C’est l’histoire d’un roi entre deux mondes : un guerrier pétri d’idéal chevaleresque qui promeut pourtant artillerie et fantassins ; un prince envouté par ses ambitions italiennes mais qui finance les voyages de Jacques Cartier au Canada ;  un catholique qui tolère les discussions avec les protestants. C’est l’histoire des succès et des échecs d’un monarque qui fut sans doute le dernier roi chevalier et le premier souverain absolu de l’histoire de France. »
 

Cédric MICHON

Le Mot de l'éditeur : François Ier

Vainqueur de Marignan, prince de la Renaissance ou pantin manipulé par les femmes de son entourage, François Ier est en vérité bien autre chose que ce que les images d’Épinal ou les portraits à charge ont voulu faire de lui.
Derrière la majesté et la stature du roi, on trouve un compagnon simple, amical et spontané. Derrière le géant sympathique et débonnaire, un roi autoritaire qui brise parlements, grands féodaux et favoris.
Derrière le souverain absolu, un roi qui s’efforce de régner par consensus.

Derrière le luxe des châteaux, les rudes campements de chasse ou de campagnes militaires. Nourri d’archives inédites, notamment italiennes, Cédric Michon nous livre à la fois une analyse du règne et un portrait empathique de François Ier. Sous la forme d’un récit chronologique il reprend les principaux enjeux du règne, des rapports du roi avec sa mère, sa sœur et sa maîtresse, à la question des grandes découvertes en passant par les réalisations architecturales du règne, la vie de cour, les disgrâces, mais aussi les triomphes et les désastres militaires.

 
L’auteur Cédric Michon, normalien, agrégé d’histoire, est maître de conférences à l’université du Maine et membre junior de l’Institut universitaire de France. Il a consacré plusieurs ouvrages à François Ier et à sa cour : Louise de Savoie (2015), Les conseillers de François Ier (2011) et La crosse et le sceptre. Les prélats d’Etat sous François Ier et Henri VIII (2008) et a publié une cinquantaine d’articles sur le sujet.