Les traductions médiévales à la Renaissance et les auto-traductions

Date: 8 June 2016 to 9 June 2016

Lieu: Tours - CESR, Salle Saint-Martin

Organisateur : Journées d’étude organisées par Jean-Jacques Vincencini (CESR) et Claudio Galderisi (CESCM) en lien avec le projet de recherche ARC Linguae

Documents à télécharger : 
PDF icon Programme.pdf

Résumé : 

Mercredi 8 juin

PARTIE 1 - Les traductions médiévales à la Renaissance

 

14h15    J.-J. Vincensini (Univ. Tours)
Ouverture de la journée

14h30    C. Galderisi (Univ. Poitiers)
L’héritage du Moyen Âge : la traduction entre rupture et continuité

 

Table 1 - Circulation et réception des classiques
14h50    F. Duval (École des Chartes)
Enquête sur la réception tardive des traductions françaises médiévales du « Corpus juris civilis »
15h10    S. Menegaldo (Univ. Orléans)
Des Lamentaciones Matheoluli au Livre de Matheolus de la fin du XIIIe siècle au début du XIVe siècle
15h30 Discussion & Pause

 

Table 2 - Les traductions médiévales et les nouveaux savoirs
16h    C. Pignatelli (Univ. Poitiers)
Quand la traduction devient vitale : la médecine au début du XVIe siècle vue par Symphorien Champier
16h20    V. Mariotti (Univ. Poitiers)
Traduire Albertano da Brescia en moyen français entre l’automne du Moyen Âge et l’aube de la Renaissance : un état des lieux du corpus inédit des traductions du XVe siècle
16h40 Discussion & Pause

 

Table 3 - Les traductions des textes sacrés et la ”modernité”
17h30    P. Nobel (Univ. Strasbourg)
La Bible historiée imprimée par Antoine Vérard (1494-1495) et la Bible historiale de Guiart des Moulins
17h50    V. Agrigoroaei (CNRS)
Le vers et la prose dans les traductions françaises du Psautier au Moyen Âge et à la Renaissance
18h10 Discussion

 

 

Jeudi 9 juin
PARTIE 2 - Les auto-traductions

 

Table 1 - Herméneutiques de l’auto-traduction
9h30    J.-J. Vincensini (Univ. Tours)
Des conditions de possibilité d’auto-traductions au Moyen Âge flamboyant. Intensité du plurilinguisme, statut de la méditation et nouvelles formes d’écriture
9h50    A. M. Babbi (Univ. Verona)
L’auto-traduction au Moyen Âge : mensonges et vérités
10h10 Discussion & Pause


Table 2 - Pratiques et exemples
10h50    M.-L. Demonet (Univ. Tours)
Étienne Dolet, auto-traducteur bi-frons

11h10    M.-C. Gomez-Géraud (Univ. Paris-Ouest)
La Bible et la Theologia deutsch : Castellion et ses « doublets de traduction »
11h30 Discussion
11h45 Conclusions

 

Avec le soutien financier
du CESR (UMR 7323 du CNRS), du CESM (UMR 7302 du CNRS), de la fédération FESMAR, de l’Université de Poitiers (ARC), et de l’UFR Lettres et Langues de l’Université François-Rabelais de Tours