Projets de recherche

EQUIPEX BIBLISSIMA

Bibliotheca bibliothecarum novissima
2012-2019
Équipement d'excellence, Investissements d'avenir

Biblissima - Bibliotheca bibliothecarum novissima - est un observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance, construit grâce au programme « Équipements d’excellence des Investissements d’avenir ». Porté par la Fondation Condorcet (responsable : Anne-Marie Turcan-Verkerk), il associe l'EHESS, le CIHAM-Lyon, l'École Nationale des Chartes, la Bibliothèque nationale de France, l'IRHT et le programme BVH du CESR. En lien avec Biblissima, le programme des Bibliothèques Virtuelles Humanistes développe et participe à plusieurs projets.

Participation :

  • Les catalogues régionaux des incunables informatisés (CR2I) (responsable scientifique 2012-2015 : Christine Bénévent, MCF Histoire du livre, CESR)
  • Les « Bibliothèques françoises » de La Croix du Maine et Antoine du Verdier (responsable scientifique : Toshinori Uetani, IR, CESR)
  • Le projet Rabelais FORSE : FOnds Rabelais et ses Sources En ligne (responsable scientifique : Marie-Luce Demonet), adossé au projet Rablissime (PRES CVLU 2012)

Projets partenariaux :

  • La Boétie et Montaigne : bibliothèques privées en Aquitaine (porté par la Bibliothèque municipale de Bordeaux - 2013)
  • CRIICO : CR2I Centre Ouest : informatisation des Catalogues Régionaux des Incunables, régions Centre, Pays de Loire, Poitou-Charentes et Limousin, Basse Normandie (porté par la Bibliothèque municipale d'Orléans - 2015)
  • Données de provenance des collections des bibliothèques françaises (porté par la Bibliothèque de l'Institut de France - 2015)
  • « Bibliothèques humanistes ligériennes » (BHLi) (porté par la Bibliothèque municipale du Mans - 2016)

Responsable de projetChiara Lastraioli (Marie-Luce Demonet, de 2012 à 2016)

Équipe projet : Programme de recherche BVH

En savoir plus sur les projets BVH-BIBLISSIMA

Accès au site BIBLISSIMA

PIND

Punk is not dead. Pour une histoire de la scène punk en France (1976-2016)

ANR 2016

Cet ANR s’inscrit dans la dynamique Intelligence des Patrimoines, programme porté par le CESR

PIND est le premier projet de recherche consacré à l’histoire de la scène punk en France depuis 1976 jusqu’à nos jours. Résolument interdisciplinaire, pind cherche à relever un triple défi : celui d’un objet illégitime (dans la société et dans le champ académique français), vulnérable (urgence de la recherche liée à la fragilité des acteurs) et paradoxal (en raison de la nature même du punk). Reposant sur trois hypothèses principales (le temps, l’espace, la cohérence paradigmatique) et mobilisant la notion de scène comme prisme d’analyse, il cherche à revisiter la pertinence des périodisations et des ruptures qui participent à définir et à organiser la scène punk en France, à dépasser le spectre d’un phénomène réduit à l’évidence culturelle anglo-américaine et à étudier comment s’élaborent et se négocient les frontières entre une culture hégémonique et une culture restreinte de la subversion. Notre projet, qui se distribue sur huit chantiers (historicité et généalogie, vieillissement et mémoire, médiations et médiatisation, homologies esthétiques, violence, genre, géographies), permettra de faire accéder cet objet à une légitimité thématique, scientifique et épistémologique en montrant combien le punk représente un prisme décisif pour éclairer les modes de résistance et d’innovation qui structurent les développements de la société contemporaine. Outre un volet de recherche fondamentale, pind développera un volet patrimonial d’envergure en s’appuyant sur des partenaires institutionnels et associatifs.

Responsable de projet : Solveig Serre

RENUMAR

REssources NUMériques pour l'édition des Archives de la Renaissance – De minute en minute 2.0

APR IR 2016

RENUMAR entend valoriser le patrimoine archivistique de la Renaissance (mi-XVe  – mi-XVIIe siècle) conservé en Région Centre-Val de Loire. Le projet repose sur l'établissement, au milieu des années 2000, d'une première base de données (« De minute en minute »), actuellement hébergée sur le site des Bibliothèques Virtuelles Humanistes (BVH) du CESR, qui permettait à un large public d'accéder à des analyses ou à des transcriptions des minutes notariées conservées dans les fonds des Archives Départementales d'Indre-et-Loire. RENUMAR prend appui sur l'héritage précieux de cette base, mais ambitionne de la faire évoluer dans trois nouvelles directions : étendre l'enquête aux différents fonds de la Renaissance conservés dans les dépôts des Archives Départementales et Municipales ; animer, autour de la base de données, des manifestations qui encouragent le public à s'approprier ce patrimoine ; mettre à la disposition des spécialistes, comme des amateurs éclairés, un outil numérique de publication et d'édition collaboratif avec les normes les plus exigeantes de l'édition scientifique. Ce projet est complémentaire des programmes développés au sein d'Intelligence des Patrimoines  ARVIVA et RIHVAGE, et du projet régional ECRISA porté par la MSH Val de Loire. Grâce à ces partenariats et à la position du CESR labellisé par la TGIR Huma-Num, RENUMAR pourra aussi participer au réseau international des humanités numériques animé par l'infrastructure européenne Dariah.

Responsable de projet : Florence Alazard & David Rivaud

Carnet Hypothèse RENUMAR : https://renumar.hypotheses.org

PERFORMART

Promoting, Patronising and Practising the Arts in Roman Aristocratic Families (1644-1740). The Contribution of Roman Family Archives to the History of Performing Arts

Promotion, mécénat et pratique des arts dans les familles aristocratiques à Rome (1644-1740). Contribution des archives des famille romaines à l’histoire des arts du spectacle

ERC Consolidator Grant 2015

Rome, centre de la chrétienté et capitale des États pontificaux, parsemée d’églises et d’institutions reli­gieuses, fut aussi aux XVIIe et XVIIIe siècles la scène de conflits et de rivalités intenses entre une vingtaine de grandes familles aristocratiques qui savaient employer les spectacles musicaux, théâtraux et choré­graphiques qu’elles organisaient pour marquer ouvertement leur positionnement politique. Cette production artistique des palais et des villas de villégiature de la noblesse a été beaucoup moins bien étudiée que la vie artistique de la cour pontificale, des grands théâtres de la cité ou des principales églises. C’est pour enrichir notre connaissance de l’histoire du spectacle à Rome au sein des élites romaines entre 1644 et 1740 à partir de l’abondante documentation que constituent les archives de onze familles importantes de la haute aristo­cratie que le projet Performart a été conçu et développé. .

Responsable de projet : Anne Madeleine Goulet

Site web : http://performart-roma.eu/it/

PROSONET

Prosopography in Network : développement et mise en ligne d’une infrastructure de gestion collective de données prosopographiques pour la Renaissance

AAP Post-Doctorant Etranger 2015 - Université de Tours

Les principales bases prosopographiques nationales et européennes se sont constituées à partir de lieux, de corpus de données, de milieux et de réseaux spécifiques (universités, institutions religieuses, réseaux professionnels), et ils continueront évidemment à croître de la sorte, mais il est actuellement impossible d’accéder simultanément à des bases diverses afin de reconstituer un tissu social ou culturel. Le projet PROSONET a pour ambition de fournir un macro-moteur biographique permettant de moissonner et d’organiser les données biographiques les plus disparates de façon organisée. De même, l'outil en phase de développement par PROSONET permettra de faire émerger des réseaux interprofessionnels, interculturels et/ou internationaux de façon plus claire et exhaustive.Les bases prosopographiques actuellement en chantier comprennent : la Prosopographie des Chantres de la Renaissance (PCR, ANR, Studium & APR-IA PERSONAE), la base EDITEF (ANR EDITEF : L’édition italienne dans l’espace francophone à la première modernité), la base ARVIVA (APR-IA ARVIVA : Art de la Renaissance en Val de Loire : Inventaire, Valorisation et Analyse), la base LESELLIER (Clercs français à Rome aux XVe et XVIe s. ; APR-IA PERSONAE). Des données biographiques essentielles au mappage de réseaux intellectuels renaissants figurent également dans les Bibliothèques Virtuelles Humanistes, dans les bases de données des projets Architectura et Rihvage/ Chambord-Châteaux, ainsi que dans les divers fichiers bibliographiques des équipes du CESR.

Responsable de projet : David Fiala & Chiara Lastraioli

Post-Doctorante : Sandra Toffolo  (Doctorat soutenu à l' European University Institute) -  Accueil au CESR pendant 12 mois (09/2015-09/2016)

 

EUDIREM

Espaces urbains, Dynamiques et Identités religieuses dans l’Europe moderne

APR IA : Appel à Projets Recherche d’Initiative Académique 2015

Le projet porte sur les dynamiques et les identités religieuses saisies dans l’espace urbain de l’Europe moderne (XIVe-XVIIIe siècles). C’est dans les villes, caractérisées par de fortes dynamiques socio-économiques, politiques, culturelles et religieuses, que la laïcisation grandissante de la spiritualité a transformé les pratiques religieuses. Celles-ci posent des questions telles que la visibilité du religieux dans l’espace public et son articulation avec l’espace privé, qui entrent en résonance avec les problématiques contemporaines liées à la laïcité. On étudiera ces pratiques – l’usage des textes lus, récités, chantés et mis en scène, les activités confraternelles, les fêtes associant procession, prédication et théâtre – dans leur dimension de religion vécue et d’expérience sensible, ce qui nécessite un cadre chronologique long et une approche pluridisciplinaire (histoire médiévale et moderne, sociologie culturelle, philosophie, histoire du livre, des littératures et des arts, musicologie).

Responsable de projet : Elise Boillet (CESR)

Partenaires : POLEN EA 4710, Laboratoire d’Histoire moderne de l'Université de Florence, Faculté des Lettres de l'Université de Lausanne

Carnet Hypothèse Eudirem : https://eudirem.hypotheses.org/

 

ReViSMartin

Renaissance virtuelle de la collégiale Saint-Martin de Tours

APR IR : Appel à Projets de Recherche d’Intérêt Régional 2015

En vue de la célébration, en 2016, du 1700e anniversaire de la naissance de saint Martin et en liaison avec un programme de restauration et de réaménagement du Musée Saint-Martin, de nouveaux outils numériques au fort potentiel muséographique seront proposés par le CESR de Tours, s'appuyant sur une collaboration scientifique avec le musée et l'expérience de reconstitution sonore et visuelle d'édifices religieux déjà acquise. Il s'agit de développer une maquette 3D de la collégiale Saint-Martin avec intégration d'une bande son spatialisée donnant à entendre un chef d'œuvre de la musique polyphonique composé par Jean Ockeghem, principal musicien des rois de France et plus haut dignitaire de la collégiale à la fin du XVe siècle. Cette maquette 3D sera déclinée en deux applications : un film d'environ 7 minutes (avec animation des personnages), permettant d'apprécier la vie liturgique et musicale de la basilique à son apogée et une application interactive permettant à l'utilisateur, doté d'un casque et de lunettes 3D, d'entrer dans l'espace virtuel et acoustique de la basilique pour se promener en libre visiteur. D'autres outils numériques, développés pour tablettes, permettront l'approfondissement du contenu historique et musical. Ce projet participe à la dynamique Intelligence des Patrimoines et s'inscrit dans le domaine potentiel de spécialisation "TIC et services pour le tourisme patrimonial" identifié par la Stratégie Régionale de l'Innovation.

Responsable de projet : David Fiala (CESR)

Partenaires : LAT CITERES UMR 7324, PRISME Université Orléans, ARTeHIS  Université Bourgogne UMR 6298, Musée Saint Martin

CANTUS SCHOLARUM

Le chant scolaire dans l’Europe moderne : une histoire musicale des identités sociales et religieuses

Programme de recherche 2013-2017

Ce programme de recherche a pour objectif de définir les origines, les formes concrètes et les implications multiples de la pratique du chant dans l’enseignement scolaire européen entre le XVIe et le XVIIIe siècle. Afin de mieux connaître cet aspect majeur et pourtant peu étudié de l’histoire de l’éducation, le programme sera développé en fonction de l’hypothèse de travail suivante : les répertoires chantés dans les écoles, les outils d’apprentissage utilisés ainsi que les manifestations culturelles et cultuelles ayant suscité cet apprentissage musical eurent une incidence sur l’établissement des identités sociales et religieuses caractéristiques de l’Europe moderne et, dans une certaine mesure, contemporaine. Le programme est donc conçu dans une perspective comparatiste et pluridisciplinaire, puisque situé au carrefour de la musicologie, de l’histoire et de l’anthropologie historique.

Responsable de projet : Xavier Bisaro (CESR)

Ce projet est développé par Xavier Bisaro (CESR, Université François-Rabelais de Tours) avec le soutien de l’Institut Universitaire de France (IUF) et du CESR (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance – CESR, UMR 7323)

Accès au site CANTUS SCHOLARUM

MARIGNAN

Reconstitution de la Célébration de Marignan

APR IR : Appel à Projets de Recherche d’Intérêt Régional 2014

En mai 1518, Léonard de Vinci organisa un simulacre de la bataille de Marignan. De cette fête témoigne  l'ambassadeur de Mantoue qui décrit une reconstitution spectaculaire où participèrent des milliers de figurants, autour d'un château de bois et de tissu attaqué par des canons chargés à blanc. Nous proposons de reconstituer en 2015 à Amboise et à Romorantin cet événement destiné à mettre en valeur le Roi de guerre François Ier. Il s'agit de scénographier le dialogue entre le Roi et Léonard  et de présenter avec plus de 300 figurants venus de toute l'Europe diverses phases de la bataille. La reconstitution est adossée à un important travail historique (CESR,LEA, Musée de l'Armée) et à des recherches précises sur la culture matérielle de la Renaissance. Ce spectacle d'envergure sera porté par des professionnels du tourisme en région Centre (ville de Romorantin, Clos Lucé, Mission val de Loire...).

Responsable de projet : Pascal Brioist (CESR)

Partenaires : Assoc R2V2 Ville de Romorantin, Équipe Alimentation (LÉA) EA 6294, Clos-Luce - Parc Leonardo da Vinci, Lille 3 Laboratoire Irhis

MUSI2R

Musique dans les Résidences Royales

APR IR : Appel à Projets de Recherche d’Intérêt Régional 2014

Les nombreuses résidences royales et aristocratiques allant du Val de Loire à l'Île-de-France forment un ensemble de lieux ayant entretenu d'intenses relations du XVIe au XVIIIe siècle. La musique pratiquée dans ces espaces ainsi que les sons ayant accompagné la vie de ceux qui y ont vécu sont encore mal connus sur le plan historique et sont encore peu intégrés dans l'offre touristique. Ce patrimoine immatériel peut pourtant intéresser un large public en étant abordé de façon très concrète grâce à des expériences musicales et sonores menées dans les espaces patrimoniaux mêmes où l'histoire s'est écrite. Pour y réussir, il est nécessaire de coordonner des acteurs et des métiers complémentaires mais qui n'ont que rarement l'occasion de travailler de façon concertée : artistes, conservateurs du patrimoine, opérateurs touristiques, spécialistes des outils numériques et chercheurs. Le projet Musi2R se propose de créer un réseau pérenne composé de sites pilotes mais ayant vocation à agréger des établissements de toutes tailles. Il entend contribuer au sein du Chantier Chambord-Châteaux d'Intelligence des Patrimoines à l'émergence d'un nouveau modèle de valorisation des patrimoines matériels et immatériels au profit de l'économie touristique régionale.

Responsable de projet : Rémy Campos (CESR, CMBV)

Partenaires : Etats société religion, Centre de musique baroque de Versailles, Château royal de Blois, Musée d'Archéologie nationale et domaine, EPCA du château de Fontainebleau, Domaine national de Chambord, Centre de recherche du château de Versailles

 

SCULPTURE3D

Pour une sculpture plus vraie que nature : reconstitution 3D, du scientifique au grand public

APR IR : Appel à Projets de Recherche d’Intérêt Régional 2014

Ce projet a pour objectif de valoriser le patrimoine sculpté de la Renaissance en région Centre-Val de Loire, encore trop méconnu malgré sa qualité et son importance. Il se place sur le terrain original de la reconstitution 3D d'œuvres emblématiques de ce patrimoine pour en proposer une exploitation inédite dans trois domaines : la recherche, l’enseignement universitaire et le tourisme en région Centre.
Des expositions en réalité virtuelle dans des hauts lieux patrimoniaux (exposition en 2018 au Musée des Beaux Arts de Tours, …) bénéficieront ainsi des dernières avancées en matière de visualisation 3D et d’immersion des spectateurs et seront éclairées par des analyses d’histoire de l’art qui tireront profit de cette technologie de pointe

Responsable de projet : Marion Boudon-Machuel (CESR)

Partenaires : Laboratoire  Informatique EA 6300, CMN Ch d'Azay le Rideau-La Psalette, Musée des Beaux Arts de Tours, DRAC

 

SICAVOR

Système d’information contextuel sur les caves d’Orléans

APR IR : Appel à Projets de Recherche d’Intérêt Régional 2014

      Ce projet s’inscrit, d'une part, dans l’axe de Recherche La Renaissance en Val de Loire du Centre d’Études supérieures de la Renaissance et en particulier dans le volet Histoire de l’Architecture et, d'autre part, dans les axes de recherche Villes et territoires et Architecture et techniques de construction du Laboratoire Archéologie et Territoires (UMR 7324 CITERES, Tours). La recherche vise, par le biais d’une analyse historique et architecturale des sous-sols de la ville d'Orléans, à inventorier les trames urbaines anciennes, des espaces publics (voirie, places) aux espaces artisanaux, industriels et civils. Les réseaux souterrains, qui restent mal identifiés et constituent un facteur de risques dans les aménagements urbains, constituent une véritable opportunité de renouveler, par la prospection et la documentation archéologique et architecturale, l’histoire des centres urbains. Étendue aux diverses activités artisanales et industrielles que ces caves ont abritées, la recherche permettra grâce à l’apport de partenariats croisés d’élaborer une méthodologie référentielle (historique, archéologique, architecturale, urbanistique et géologique), transposable à d'autres secteurs de la ville ou à d’autres villes.

Responsable de projet : Alain Salamagne (CESR)

Partenaires : UMR 7324 CITERES – LAT, Univ Orléans laboratoire PRISME, E.A 6293 Géohydrosystèmes continentaux, Service Archéologique Municipal Orléans, Service régional de l'Archéologie, BRGM

http://archeologie.orleans-agglo.fr/r/340/sicavor/
 
http://archeologie.orleans-agglo.fr/a/2436/les-caves-d-orleans-en-3d-/

 

ARVIVA

Art de la Renaissance en Val de Loire : Inventaire, Valorisation et Analyse

APR IA : Appel à Projets Recherche d’Initiative Académique 2014

L’efflorescence de la production artistique en Val de Loire à la fin du Moyen Âge et au début de l’ère moderne a donné lieu récemment à des manifestations culturelles et scientifiques d’importances (exposition Tours 1500, capitale des arts, Musée des Beaux-Arts de Tours 2012, 30 000 visiteurs ; colloque international Tours 1500, CESR mai 2012). Ces travaux ont mis en évidence le dynamisme des réseaux professionnels et familiaux des cercles de la production artistique et de la commande, plus particulièrement dans les domaines des arts visuels et des arts précieux (peinture, enluminure, vitrail, sculpture, orfèvrerie, tapisserie …). Le projet ARVIVA vise à poursuivre la reconstitution de ce tissu humain en le croisant avec celui de la production artistique afin d’étudier toutes les facettes de ce foyer majeur de la première Renaissance. Il complète l’entreprise d’histoire sociale en oeuvre dans d’autres programmes du CESR (BVH, Rihvage, Personae…) en resserrant l’approche sur les arts visuels dans un but de valorisation du patrimoine régional, et s’inscrit pleinement dans le cadre du projet Intelligence des Patrimoines.

Responsable de projet : Pascale Charron (CESR)

Partenaires : Béatrice Bouchou Markhoff (LI), Gilles Kagan (IRHT)

EDITEF

Édition italienne dans l’espace francophone à la première modernité

Projet ANR 2013-2017

Le projet L’édition italienne dans l’espace francophone à la première modernité (EDITEF) vise à fédérer les recherches sur la production, la diffusion et la conservation au nord des Alpes des livres italiens, un patrimoine indispensable à l’essor de l’Humanisme et de la Renaissance dans l’Europe continentale. 
EDITEF est le fruit de la collaboration de nombreux chercheurs français et étrangers qui ont mis à profit leurs compétences afin de dessiner le périmètre thématique, chronologique et linguistique d’un projet qui portera sur des aspects socioculturels, bibliographiques et prosopographiques.

Responsable de projet : Chiara Lastraioli

Accès au carnet de Recherche Hyphothèses

Accès au site EDITEF

SARC

Santé en Région Centre au Moyen Âge et à la Renaissance
Projet APR 2014-2016

Pratiques de santé et savoirs médicaux en Région Centre du Moyen Âge à la Renaissance

Le projet de recherche APR « La santé en Région Centre au Moyen Âge et à la Renaissance » (SaRC : janvier 2014 – janvier 2017), se donne pour objectif de reconstituer l’histoire de ce marché par des recherches sur les fonds des archives municipales et départementales, des bibliothèques et des musées, afin de mettre en valeur le patrimoine matériel des textes et des objets, le patrimoine immatériel des gestes de santé, la culture médicale, ainsi que le vécu des patients et de leur entourage.
Dans le cadre du projet SaRC, les recherches permettront d’abord d’identifier et de répertorier les textes imprimés, les manuscrits et les documents d’archive qui témoignent de l’élaboration des savoirs médicaux et de l’émergence des compétences et des pratiques de santé au niveau régional.
L’analyse des objets de santé – instruments chirurgicaux et patrimoine des pharmacies, par exemple – donnera accès à l’étude du marché de la santé relatif à la gestion des cabinets médicaux-chirurgicaux, des boutiques des apothicaires et de la médecine pratiquée à domicile par les femmes et les sages-femmes. Ces investigations s’accompagneront de l’étude des gestes de santé en Région Centre, afin de saisir la manière dont un médecin posait son diagnostic par les sens et l’écoute du patient ou bien comment une sage-femme accouchait une femme par son expérience et son savoir.
Les résultats de ces recherches feront l’objet de plusieurs actions de valorisation, telles que les « ateliers de santé », les « parcours de la santé », les « vidéos de la santé » et une exposition finale, qui se tiendra à Tours.

Responsable de projet : Concetta Pennuto

Juslittera

Imaginaire et place du droit dans les sociétés européennes d’Ancien Régime
Projet APR 2013-2015

En collaboration avec le laboratoire POLEN (Pouvoirs, Lettres, Normes – EA 4710, Université d’Orléans), le projet Juslittera se donne pour tâche d’étudier l’imaginaire du droit et ses relations avec les lettres dans les pratiques d’Ancien Régime. Dans ce cadre, la partie du projet prise en charge en propre par le CESR se concentre sur quatre objectifs :

  • étudier les textes dans lesquels les hommes du second XVIe siècle nomment et comprennent la désolation, la division ou le désordre, au carrefour du droit, de l’histoire, de la politique et de la littérature ; examiner la manière dont ces représentations circulent et sont employées dans l’Europe divisée de la fin du XVIe et du début du XVIIe siècle. Un colloque international a d’ores et déjà eu lieu en 2014.
  • élaborer une nouvelle édition critique du Conseil à la France Désolée de Sébastien Castellion (1562), un des textes emblématiques de ces discours sur la désolation et ses remèdes.
  • constituer et analyser un corpus des « remonstrances » adressées au Roi, qui constituent depuis le Moyen Âge un lieu textuel où se trouvent pensés les troubles et leur conciliation. Un colloque international est programmé en 2015.
  • réfléchir l’idée même d’un imaginaire des savoirs, fondement du projet Juslittera : il s’agit d’interroger la représentation et la transformation des frontières entre les savoirs, leurs échanges, leur constitution imaginaire, en ajoutant aux liens entre droit, histoire et littérature la prise en compte d’autres domaines, tels que la médecine, la philosophie naturelle, la rhétorique, la diplomatie, etc.

Responsable de projet : Stéphan Geonget

Rihvage

Recherches Interdisciplinaires sur l’Histoire des châteaux et des cours en Val de Loire à l’ÂGE médiéval et renaissant

Projet APR IA 2013-2014

Si l’histoire événementielle des châteaux du Val de Loire est bien connue, leurs dynamiques d’ensemble restent à ce jour peu étudiées, principalement en raison de l’éparpillement des sources et de l’absence d’une synergie de recherche mettant en relation les différentes approches disciplinaires.

Le programme RIHVAGE se fixe donc pour objectif :

  • de fédérer les recherches interdisciplinaires et transversales sur les châteaux et les cours du Val de Loire, dans toutes leurs dimensions sociales, politiques, économiques, artistiques et culturelles;
  • d’en initier de nouvelles dans tous ces champs en tentant si possible de les croiser grâce à des chantiers-ateliers qui seront présentées sur le portail;
  • de réunir dans une base de données la bibliographie et les archives éparpillées concernant les châteaux et les cours du Val-de-Loire et, de manière plus générale, ayant trait aux recherches castrales et curiales;
  • de mettre en valeur ces recherches grâce à un portail.

Responsable de projet : Benoist Pierre

Accès au site Rihvage

New communities of interpretation : contexts, strategies, and processes of religious transformation in late medieval and early modern Europe

Action COST IS1301 2013-2017 

Les Actions COST (European Cooperation in Science and Technology) sont des programmes finançant la mise en réseau d’équipes de recherche européennes. Celle-ci fait partie des Individuals, Societes, Cultures, and Health (ISCH COST Action IS1301)

This Action aims to coordinate research activities being currently developed at several European universities and research institutes and create a (virtual) centre of expertise for the study of religious culture in late medieval and early modern Europe, a period traditionally depicted as one of great cultural discontinuity and binary oppositions between learned (Latin) and unlearned (vernacular) and ecclesiastical hierarchy and the lay believers. Challenging stereotypical descriptions of exclusion of lay and non-Latinate people from religious and cultural life the project, this Action will concentrate on the reconstruction of the process of emancipation of the laity and the creation of new "communities of interpretations". The Action will therefore analyze patterns of social inclusion and exclusion and examine shifts in hierarchic relations amongst groups, individuals and their languages, casting new yet profoundly historical light on themes of seminal relevance to present-days societies. (source : COST)

Nouvelles communautés d’interprétation : contextes, stratégies et processus de transformation religieuse à la fin du Moyen Âge et à la première Modernité en Europe

Responsable de projetSabrina Corbellini (University of Groningen)
Participation Française CESRÉlise Boillet , Chiara Lastraioli
ISCH Action : Individuals, Societes, Cultures, and Health - Durée du projet : 2013-2017

Accès au site COST IS1301

Reassembling the Republic of Letters, 1500-1800 A digital framework for multi-lateral collaboration on Europe`s intellectual history

Action COST IS1310  2013-2017 

Les Actions COST (European Cooperation in Science and Technology) sont des programmes finançant la mise en réseau d’équipes de recherche européennes. Celle-ci fait partie des Individuals, Societes, Cultures, and Health (ISCH COST Action IS1310)

The early modern communications revolution allowed scholars to scatter correspondence across Europe, knitting together the international, knowledge-based civil society crucial to that era’s intellectual breakthroughs and formative for many of modern Europe’s values and institutions. The current IT revolution provides means for reassembling and disseminating this precious literary heritage for the first time while fostering new forms of scholarly cooperation. In pursuit of these aims, this Action will (1) undertake a historiographical reconsideration of the place of the Republic of Letters in Europe’s cultural formation; (2) coordinate the intensive discussion amongst librarians and archivists, IT experts, and scholars needed to plan a state-of-the-art digital system within which to collect a pan-European pool of highly granular data on the Republic of Letters; (3) design tools for navigating, analysing and visualising this huge pool of data, and for facilitating new forms of international and interdisciplinary scholarly collaboration, thereby consolidating a new virtual Republic of Letters; and (4) experiment with using this system to engage the broader public with the cutting-edge technical and scholarly work on this key phase of European cultural and intellectual integration. (Source : COST)

Restituer la République des Lettres, 1500-1800. Un outil numérique pour une collaboration multilatérale sur l'histoire intellectuelle de l'Europe

Responsable de projetHoward Hotson (University of Oxford)
Participation Française CESRPhilippe VendrixDavid Fiala
ISCH Action : Individuals, Societes, Cultures, and Health - Durée du projet : 2013-2017

Accès au site COST IS1310

Montaigne à l’œuvre (MONLOE)

Projet ANR CORPUS 2013-2015

L’équipe des « Bibliothèques Virtuelles Humanistes », a obtenu de l’Agence Nationale de la Recherche un soutien pour un projet « Montaigne à l’œuvre » (MONLOE), avec son partenaire l’IRHT (section de l’humanisme). Il s’agit de la première phase d’un ensemble éditorial multiformat qui nourrira un corpus d’auteur destiné à un public diversifié (chercheurs, étudiants, enseignants, amateurs). Le programme complet devrait réunir les principales éditions des Essais, l’édition archéologique de l’exemplaire dit « de Bordeaux » (EB, exemplaire annoté par Montaigne en vue d’une édition ultérieure), tous les ouvrages possédant la signature de Montaigne conservés dans les différentes bibliothèques publiques et privées dans le monde (une centaine), tous les écrits de Montaigne et une sélection des sources majeures des Essais. Il offrira aussi une reconstitution 3D de la « librairie » (sa bibliothèque personnelle) et une version sonore des Essais. Le projet traite en priorité la transcription balisée des éditions principales des Essais avec leurs fac-similés, dont celle de « l’Exemplaire de Bordeaux ». Il constituera le cœur d’un corpus susceptible d’enrichissements ultérieurs.

Responsable de projet : Marie-Luce Demonet
Équipe projet : Programme de recherche BVH

En savoir plus sur le projet MONLOE

Accès au site BVH – Corpus Montaigne

RABLISSIME

PRES CVLU – APR IA 2013-2014 (Appel à projets « Recherche d’Initiative Académique »)

Le projet Rablissime est associé à l’Equipex Biblissima.
L’IRHT-section de l’humanisme et l’équipe des Bibliothèques Virtuelles Humanistes du CESR souhaitent mettre en place un portail « Rabelais » qui serve de référence internationale pour la recherche et la vulgarisation des textes disponibles de cet auteur : en ligne, les principales éditions et manuscrits dans leurs transcriptions originales et modernisées, les outils de requêtes simples et avancées (y compris sur les illustrations), les ressources encyclopédiques et lexicales nécessaires à la compréhension de cette œuvre. Il offrira une actualisation des recherches sur Rabelais et sur l’authentification de ses œuvres. Un outil d’annotation collaborative permettra l’échange avec les utilisateurs.
Ce projet est soutenu par le conseil régional du Centre dans le cadre du PRES Centre Val de Loire Universités.

Responsable de projet : Marie-Luce Demonet
Équipe projet : Programme de recherche BVH

Accès au site BVH – Corpus Rabelais

En savoir plus sur le projet Rablissime : https://bvh.hypotheses.org/tag/rablissime

ReNOM

Renaissance : Indexation et recherche d’information sur les entités nommées
APR 2012-2013

Subventionné par la région Centre dans le cadre de l’appel à projet régional 2011, le projet ReNom a deux objectifs :

  • Contribuer à la mise en valeur du patrimoine littéraire régional de par ses enjeux littéraires et touristiques, en s’appuyant sur la recherche scientifique,
  • Offrir de nouvelles perspectives et d’autres outils à l’usage du public et des acteurs du domaine.

Le projet ReNom a pour but d’améliorer la reconnaissance des entités nommées (lieux et personnes) dans les ouvrages de Rabelais et de Ronsard en mode image (wordspotting) et texte (cascade de transducteur CasEN) ainsi que leur géolocalisation.
Ce projet rassemble des partenaires de différentes disciplines : l’équipe BdtLN (Bases de données et traitement des langues naturelles) du Laboratoire d’informatique de Tours, l’équipe RFAI (Reconnaissance de forme et Analyse d’images) du LI de Tours également, les BVH pour l’établissement du corpus et l’encodage TEI, ainsi que les sociétés Supersoniks et Digiscrib pour la conception web et les terminaux de lecture.
Le site internet ReNom, inauguré le 6 février 2014, propose de favoriser le tourisme culturel en région Centre et met ainsi à disposition du public, des outils pour naviguer à partir des noms de lieux et de personnes dans les œuvres de Rabelais et de Ronsard. Le téléchargement au format epub des textes géolocalisés permet à l’utilisateur de disposer de ces ressources lors de ses excursions.

Responsable de projet : Marie-Luce Demonet
Équipe projet : Programme de recherche BVH

En savoir plus sur le projet ReNom

Accès au site RENOM

CRII

Catalogues Régionaux d’Incunables Informatisés
2008-2015
Ministère de la Culture – Service du Livre et de la lecture – 2008-2014
Equipex Biblissima – Projet CR2I 2013-2015

Le projet CRII doit aboutir à la diffusion en ligne, gratuite, d’un catalogue interopérable, rassemblant l’ensemble des données des Catalogues Régionaux des Incunables de France et enrichi de liens vers d’autres catalogues ou fac-similés d’incunables en ligne, grâce à des collaborations nationales et européennes. Le format choisi pour la diffusion des ces ouvrages est le MARC-XML enrichi d’un balisage TEI pour certains éléments d’information. Adossé à l'équipex Biblissima en 2013, la rétroconversion effective a pu démarrer.

Responsable de projet : Christine Bénévent
Équipe projet : Programme de recherche BVH

En savoir plus sur le projet CRII

CUMUSI

CUBICULUM MUSICAE
Projet APR 2012-2013

Le projet CUMUSI a pour objet la conception et la construction d’un prototype et de deux exemplaires du Cubiculum musicae® (« Chambre de musique »), un équipement permettant la reconstitution sonore et visuelle de performances musicales historiques. Il est notamment destiné aux établissements culturels et patrimoniaux désireux de sensibiliser leurs visiteurs aux pratiques culturelles ayant eu cours dans des lieux disparus ou dont la configuration actuelle diffère fortement de leur état à la Renaissance (châteaux, cathédrales, chapelles, hôtels de ville, espaces extérieurs…).

Le Cubiculum musicae® prend la forme d’un volume clos et auto-porté accueillant une dizaine de personnes. Les faces intérieures de cet espace sont utilisées comme écrans de projection, et un dispositif multipiste de diffusion sonore est inséré dans ses parois. Par ce biais, les spectateurs évoluent virtuellement dans un site historique reconstitué alors qu’une action est en train de s’y dérouler. Leurs « mouvements » et ceux des protagonistes de cette action sont suggérés par l’évolution des images projetées à 360°, et par la variation et la circulation des sons sur l’ensemble du dispositif de diffusion. Cet équipement permet ainsi une immersion sensorielle de ses utilisateurs dans un environnement historique et culturel animé, sonorisé et dynamique.

Le projet CUMUSI entend répondre aux besoins précis de chaque commanditaire du Cubiculum musicae®. Par conséquent, tout site d’implantation de l’équipement fera l’objet d’une enquête préalable menée par les équipes du CESR afin de reconstituer l’ensemble des paramètres de leurs ambiances sonores et des événements musicaux qui s’y déroulèrent (architecture, décors, disposition et habillement des personnages, répertoires exécutés). Dans un second temps, les technologies de la réalité mixte seront utilisées afin d’illustrer de manière informée et vivante l’histoire culturelle et artistique des lieux d’accueil du Cubiculum musicae® en recherchant, par le biais de scénographies adaptées, à correspondre aux horizons d’attente et de perception des visiteurs fréquentant les lieux d’implantation de cet équipement. De la sorte, le projet CUMUSI favorisera une large diffusion de connaissances scientifiques innovantes auprès d’un public éloigné des supports courants du savoir académique.
Projet financé par la Région Centre et soutenu par le CESR (équipe Ricercar)

Partenaires : Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (UMR 7323), MSH Val-de-Loire, Société Catopsys, Château de Blois, Château de Chaumont, Mission Val-de-Loire, ensembles musicaux Doulce Mémoire et Diabolus in musica
Collaborateurs : Jean-Philippe Corbellini, Olivier Dagonet, Esteban Hernández

Équipe Ricercar
Centre d’Études Supérieures de la Renaissance
59, rue Néricault-Destouches - BP 11328 - 37013 Tours Cedex 1
Tél : 02 47 36 77 61 - Fax : 02 47 36 77 62
Contact : Xavier Bisaro

PERSONAE

Projet APR IA 2012-2013

Personae, porté par le CESR de Tours pour la période 2012-2013 est un projet financé d’initiative académique porté par la région Centre (APR IA 2011) visant à financer la mise en place d’un portail prosopographique sur l’Humanisme (au sens large), hébergé par l’université de Tours. La base BUDE et la base Lesellier sont concernées par ce programme. Le portail, aujourd'hui en fin de développement, donne accès aux fiches biographiques d'environ 60 000 personnes. Ces fiches, dans leur plus grande partie, sont fournies par les bases de la section de l’Humanisme de l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes.

Responsable de projet : Philippe Vendrix

SAINTES-CHAPELLES

PROJET ANR 2010-2013
Musique et musiciens dans les Saintes-Chapelles XIIIe - XVIIIe s.

Ce projet, qui réunit une équipe de musicologues, historiens, historiens de l’art, archéologues et ingénieurs propose une relecture globale du phénomène des Saintes-Chapelles à la lumière de la réalité sonore et musicale des célébrations qui s’y déroulaient quotidiennement, autour de leur expression temporelle la plus sensible : le chant, monodique et polyphonique. Par cette entrée musicale, il invite en réalité à pénétrer à l’intérieur de ces édifices qui ont surtout été étudiés pour leurs aspects architecturaux ou leur symbolique politico-religieuse.

Donner ainsi accès à ce patrimoine artistique est d’autant plus fascinant qu’un de ses principes distinctifs était de demeurer inaccessible, réservé à ses seuls fondateurs royaux ou princiers.
Sur le modèle de la Sainte-Chapelle du Palais royal fondée par saint Louis en 1248, une vingtaine de Saintes-Chapelles (dont plus de la moitié toujours visibles) furent fondées entre les XIVe et XVIe siècles. Ces églises figurent parmi les plus célèbres créations de l’art gothique et du patrimoine monumental français, mais on sait moins que ces institutions, fondées par les rois de France ou leurs parents pour abriter leurs plus précieuses reliques, furent aussi le lieu d’une vie musicale intense. Dans la mesure de leurs moyens, les collèges d’ecclésiastiques chargés de gérer ces fondations directement liées aux plus puissants princes de leur temps veillaient à s’assurer les services des chanteurs de talent, afin que la célébration des offices religieux en musique soit digne de leurs fondateurs et de leurs reliques, à l’image de la beauté visuelle des lieux. Des investigations préliminaires ont permis de confirmer que cette activité musicale était non seulement une réalité dans les Saintes-Chapelles les plus importantes (Paris, Dijon, Bourges, Chambéry), mais que les institutions plus modestes (comme Châteaudun, Thouars, Aigueperse ou Riom) y accordaient aussi une réelle attention. Si, dans la conception chrétienne du monde, le terme de Création était censé n’appartenir qu’à Dieu, ces fondations relèvent bien d’une forme d’« œuvre d’art total » dont la beauté est le reflet de l’harmonie céleste.
La première spécificité de ce projet est de combiner dans un cadre interdisciplinaire l’étude globalisante des sources institutionnelles (administration du chapitre, du personnel musical et des services religieux), liturgiques (calendrier, type et solennité des services, textes et mélodies des chants) et musicales (identification des répertoires musicaux chantés lors de ces célébrations), en intégrant à la fois les apports de l’histoire de l’art en matière d’organisation de l’espace intérieur des édifices, et les possibilités des techniques de représentation virtuelle (visuelle et sonore) les plus innovantes. S’il couvre la longue durée des époques médiévales et modernes, de saint Louis à la Révolution, il est clairement centré sur l’âge d’or de l’art polyphonique a cappella, les XVe et XVIe siècles au cours desquels les plus ambitieuses créations musicales avaient pour cadre les chœurs des institutions religieuses et pour auteurs des chantres et maîtres de musique qui y étaient employés. Enfin, par sa chronologie large, ce projet inclut une redéfinition assouplie de la définition habituelle des Saintes-Chapelles.
Source : ANR

Responsable de projet : David Fiala

Accès au site Saintes-Chapelles

CAHIER

CAHIER est un consortium interdisciplinaire de projets numériques menés principalement dans les domaines des «corpus d’auteurs», qu’ils relèvent de la littérature, de la philosophie ou d’une thématique liée à une école ou à une pratique. Constitué en fédération en 2011 dans le cadre de l’infrastructure « CORPUS » (désormais intégrée à la TGIR Huma-Num), l’ensemble de corpus pris en compte dans ce consortium est souvent associé à une activité éditoriale, qu’elle soit seulement numérique ou qu’elle ait un double support (sur papier et en ligne). Ces éditions se déclinent selon différents degrés de description et d’analyse : édition du texte brut avec apparat critique minimal, édition critique complète, édition génétique, associant souvent aux textes les images des documents originaux (manuscrits ou imprimés) ou des données encyclopédiques (dictionnaires, pièces d’archives, illustrations, bases de données). Ce consortium se définit par rapport à l’existence d’une œuvre (incluant les documents préparatoires) ou de plusieurs œuvres identifiées, dont la cohérence mérite d’être soulignée, publiée et outillée pour donner lieu à de nouvelles recherches.

Partenaire du Consortium : Bibliothèques Virtuelles Humanistes (BVH)

Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR)
Université François-Rabelais de Tours / CNRS (UMR 7323)
Site : http://www.bvh.univ-tours.fr
Responsable : Marie-Luce Demonet
Contact : Sandrine Breuil

Accès au consortium Cahier : http://cahier.hypotheses.org/