Barnabé Janin

Titre de la Thèse: Le contrepoint solmisé en Europe au 15e siècle

Courriel: bjanin@free.fr

Date de début de la thèse: 2015

Directeur (trice): Philippe Canguilhem

Discipline: Musicologie

Résumé: 

Dans un grand nombre de textes italiens, de la fin du 14e à la fin du 15e siècle, on trouve des explications sur la manière de pratiquer le contrepoint chanté en utilisant les syllabes de solmisation, pour ajouter une voix à un ténor donné. Dans un premier temps, nous ferons l’analyse détaillée de ce corpus, tant sur le plan technique que didactique ; dans un deuxième temps, nous proposerons, en format vidéo, une mise en pratique des principes ainsi dégagés.

CV court: 

Enseignant au département de musique ancienne du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon depuis 2000, Barnabé Janin y donne des cours d'"Ars musica" (étude du langage musical des périodes Renaissance et baroque). Il se consacre depuis de nombreuses années à l'étude et à la pratique de l'improvisation en musique ancienne. Il a publié en 2012 un manuel pratique consacré à ce sujet (Chanter sur le livre, rééd. Symétrie, 2014) ainsi que, depuis 2017, les vidéos pédagogiques d'une chaîne Youtube. Chanteur et instrumentiste, il est le fondateur et le directeur artistique de l'ensemble Coclico, qui restitue en concert les pratiques improvisées du Moyen-Age et de la Renaissance.

Thèmes de recherche: 

  • Le contrepoint à la Renaissance (15e et 16e siècles)
  • Le chant sur le Livre à la Renaissance
  • Pédagogie de la musique ancienne

Cursus studiorum: 

  • ​Master de musicologie (VAE, Tours 2015)
  • Licence de musicologie (Paris IV Sorbonne, 1991)
  • Prix d’Ecriture au CNSMD de Paris (1986-1991)