[Colloque International] L’édition des corpus chantés du Moyen Âge et de la Renaissance, hier aujourd’hui et demain

Date: 11 December 2023 to 13 December 2023

Organisateur : Christelle Chaillou (CNRS-CESCM de Poitiers) Philippe Vendrix (CNRS-CESR de Tours)

Résumé : 

Colloque international organisé dans le cadre de la FESMAR, Fédération de recherche 3482 (Université de Tours – Université de Poitiers), créée au 1er janvier 2012 afin de favoriser des actions communes entre deux centres de recherche : le Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance (CESR) et le Centre d’Etudes Supérieures de Civilisation médiévale (CESCM).

De toute évidence, l’effort de présenter au public d’aujourd’hui les textes et les mélodies des corpus chantés du Moyen Âge et de la Renaissance occupe une place centrale dans les travaux des spécialistes. Que cela soit en musicologie ou en philologie, l’édition fait appel à une théorisation et à des pratiques différentes. Orientées vers le texte (verbal ou musical) tel que l’auteur l’a conçu ou bien vers le témoin (manuscrit ou imprimé) qui l’a conservé en témoignant d’un acte de réception historiquement et culturellement saisissable, les éditions textuelle et/ou musicales peuvent privilégier l’une ou l’autre de ces “deux vérités” selon le but et l’audience visée par la publication mais aussi du positionnement méthodologique de l’éditeur, philologue ou musicologue. Pour plusieurs raisons intrinsèques à l’histoire différente de l’écriture des mots et des sons, de la tradition des textes et des mélodies, mais aussi des deux disciplines concernées, dès la fin du XIXe siècle la philologie a eu tendance à choisir la première approche, la musicologie la deuxième. Néanmoins, les dernières décennies ont apporté des nouveautés aussi bien sur le plan théorique (par ex. la réflexion de d’Arco Silvio Avalle et la “philologie matérielle” en Italie, la New Philology dans la critique anglo-saxonne) que sur le plan opérationnel (la disponibilité des technologies numériques et, tout récemment, de l’AI), destinées à rendre le panorama de l’ecdotique textuelle et musicale plus varié et moins prévisible dans ses développements.

Plusieurs colloques et recueils d’études se sont penchées sur ce sujet dans le cadre de l’une des deux disciplines, surtout de la philologie. Dans le sillon des recherches conduites depuis plus qu’une décennie par le groupe franco-italien “Philologie et Musicologie” et de l’organisation de plusieurs colloques mêlant nos deux disciplines, notre intention est de susciter une discussion interdisciplinaire sur les méthodes et les pratiques d’édition des compositions musico-poétiques du XIe au XVIe siècle qui prenne en considération les deux aspects (texte et musique) et/ou la possibilité que l’approche de l’un des deux puisse éclairer et fournir des solutions éditoriales profitables pour l’autre. Cela s’avère d’autant plus opportun que le rapprochement des musicologues et des philologues travaillant sur le même objet ne se fait que très lentement, comme le démontre la relative rareté des éditions musico-textuelles et, encore plus, de celles qui sont fiables sur les deux versants.

Lien vers la FESMAR