Amadou Woury Balde

Titre de la Thèse: Examen des pratiques littéraires dans l'oeuvre de Charles Sorel

Date de début de la thèse: 2014

Date de soutenance: Monday, 9 December, 2019

Directeur (trice): Hélène Michon

Discipline: Littératures française et anciennes

Résumé: 

« Esprit [...] vigoureux et fécond » (Roy, 1891: Avant-propos), Charles Sorel est un auteur prolifique connu principalement pour être l'auteur de l’Histoire comique de Francion, oeuvre publiée pour la première fois en 1623. Ce livre connaîtra deux autres éditions remaniées en 1626 et en 1633. À travers cet ouvrage présenté comme le roman le plus lu au XVIIe siècle après La princesse de Clèves de Madame de Lafayette, Charles Sorel signe la naissance de l'histoire comique, genre marqué principalement par le souci de la vraisemblance. Sorel est également connu en tant que philosophe, historien mais aussi critique littéraire. L’immense oeuvre de ce polygraphe, qui a consacré toute sa vie à l’écriture, est marquée par un souci d’analyse approfondie des pratiques littéraires de son époque, et ce, à travers aussi bien ses ouvrages fictionnels, philosophiques, historiques que théoriques ou critiques. À travers son oeuvre, Charles Sorel se livre à une exploration approfondie des formes d’écriture de son époque et s’interroge sur la méthode de lecture du public. En effet, son oeuvre se présentent comme une mise en examen et un essai de redéfinition des pratiques littéraires. Dans sa production littéraire, il s’intéresse à toutes les formes du roman de son temps : le roman picaresque, le roman héroïque, le roman pastoral, le roman satirique, le roman libertin… Ce mélange de différentes traditions et formes romanesques rend possible l’analyse, qui donne à voir tout ce que le roman a d’illusoire, de dangereux et même d’ « ennuyeux ». Il s’agit, comme l’affirme le jeune romancier dans son anti-roman, de faire table rase des « autorités anciennes » et des « vieilles erreurs ». Le roman devient un champ d’expérimentation du roman lui-même : Sorel l’interroge, le questionne. À travers son oeuvre historique et philosophique, il soumet également à l’examen les pratiques liées à la lecture et à l’écriture. L'auteur du Francion proclame dans l’ensemble de son oeuvre, son aspiration à renouveler les manières d’écrire et les habitudes de lecture de son temps. Cette volonté de renouveler les pratiques littéraires est régie par le besoin de diffuser le savoir dans un langage simple et concis ainsi que de permettre au lecteur de s’instruire de façon plus efficace

Publications: